Evolution des pratiques et histoire des institutions de soins pour enfants

La pratique clinique sur l’enfant va avoir des effets sur les pratiques et l’organisation des institutions.

Les 1ers centres sont apparus après la 2nde guerre mondiale hors des instituts de psychanalyse :

CMPP et centres de guidance.

Le 1er CMPP est ouvert en 1946 par FAVEZ-BOUTONNIER avec des activités qui s’organisent autour d’une association de loi 1901. Leur spécialité est la double mission à la fois médicale et psychanalytique et une mission pédagogique ensuite.

La psychanalyse fut évacuée au profit d’autres pratiques comme les inadaptations scolaires avec des visées pédagogiques et rééducatives.

Les centres de guidance fonctionnent sur le modèle du CSM infantile (centre de santé mentale). Dus à POMEL et LEBOVICI en 1954. Ce modèle fut repris lors de la création des secteurs de pédopsychiatrie dans les années 70.

 

Un bouleversement de trois types c'est-à-dire :

La pratique clinique sur l’enfant va avoir des effets sur les pratiques et l’organisation des institutions.

Les 1ers centres sont apparus après la 2nde guerre mondiale hors des instituts de psychanalyse : CMPP et centres de guidance.

Le 1er CMPP est ouvert en 1946 par FAVEZ-BOUTONNIER avec des activités qui s’organisent autour d’une association de loi 1901. Leur spécialité est la double mission à la fois médicale et psychanalytique et une mission pédagogique ensuite.

La psychanalyse fut évacuée au profit d’autres pratiques comme les inadaptations scolaires avec des visées pédagogiques et rééducatives.

Les centres de guidance fonctionnent sur le modèle du CSM infantile (centre de santé mentale). Dus à POMEL et LEBOVICI en 1954. Ce modèle fut repris lors de la création des secteurs de pédopsychiatrie dans les années 70.

Un bouleversement de trois types c'est-à-dire :
La psychiatrie se sectorise accompagnée par la pharmacologie moderne et bouleversement aussi de l’influence de la psychanalyse.
On refuse l’exclusion du sujet malade mental donc une nouvelle philosophie arrive. La psychiatrie publique est à la disposition de tous, même les plus démunis. Il y a une idée de proximité de la santé publique.
  • On va vers des cures ambulatoires et non plus vers un internement asilaire. Donc évolution par l’ouverture vers l’extrahospitalier.

  • Il y a une révision de l’équipe soignante, qui devient pluridisciplinaire. Réorganisation de la consultation qui se fait soit en CMP ou en CMPP et qui offrent à peu près le même type de consultation. Le CMP est lié à l’hôpital soit en consultation intra ou extrahospitalier et dirigé par un médecin chef.

Il y a donc une grande évolution sur le psychanalytique. On abandonne le modèle individuel pour aller vers un modèle familial et groupal.