L'anorexie mentale : définition et symptômes

Les gens qui s'empêchent volontairement de manger souffrent d'un trouble de l'alimentation qui est appelé anorexie mentale. Le trouble commence généralement à la puberté et s'accompagne d'une perte de poids très importante d'au moins 15 pour cent en dessous du poids normal de l'individu. D'autre part, beaucoup de personnes souffrant d'anorexie semblent émaciées mais elles-mêmes sont convaincues d'être en surpoid, symptôme également appelé dysmorphophobie. On doit parfois les hospitaliser pour éviter la mort.

Les gens souffrant d'anorexie mentale peuvent dans les cas extrêmes aller jusqu'à mourir de faim, et même si cela s'accompagne de douleurs intenses dus à la sensation de faim. Un élément clé et caractéristique de cette maladie est que les personnes en souffrant pensent qu'elles sont en surpoid, même lorsqu'elles n'ont littéralement que la peau sur les os. Pour des raisons non encore élucidées, elles ont peur de prendre du poids.

Chez les anorexiques, les questions de poids et de nourriture tournent à l'obsession. Chez certains d'entre eux, la compulsion se manifeste par le refus de manger devant les autres, ou bien de manger suivant un rituel étrange aux yeux des autres. Il arrive souvent également que les personnes anorexiques aiment cuisiner pour leurs proches, mais sans prendre part elles-mêmes au repas. Il est courant également que ces personnes suivent des programmes sportifs stricts pour contrer une possible prise de poids. Par ailleurs, des symptômes au niveau sexuel peuvent survenir, comme la perte des menstruations chez les femmes et l'impuissance chez les hommes.

Les symptômes propres à l'anorexie

Une personne souffrant de cette maladie a pour principal symptôme le fait que son poids n'est pas en adéquation avec son âge, son sexe et sa taille. Cela se caractérise par un poids équivalent à 85% ou moins par rapport au poids typique d'une personne aux mêmes caractéristiques.

Une personne anorexique ressent très fréquemment une peur intense de prendre du poids voire de devenir gros. Ce qui est particulier est que cette crainte est indépendante du poids réel de la personne, et subsiste alors même que la personne est sur le point de mourir de faim. Ce que l'on sait c'est que cette peur viscérale de grossir est liée à une très mauvaise image de soi, un autre symptôme de ce trouble. Plus précisément, ces personnes mettent en relation leur poids avec leur état d'esprit. Par ailleurs, il arrive souvent que les personnes atteintes de cette maladie nient la gravité de leur état et sont dans l'incapacité d'évaluer objectivement leur poids.

Pour terminer, précisons qu'il y'a deux types d'anorexie mentale différentes. Tout d'abord les personnes qui limitent volontairement leur consommation de nourriture pour ne pas prendre du poids, et celles qui alternent crises de boulimie et de purge pour contrôler leur prise de poids au moyen de vomissements, de laxatifs, de diurétique ou de lavements.