La thérapie systémique

La thérapie systémique est une thérapie qui peut être utilisée quand un groupe (souvent la famille) est en souffrance, en situation de crise. L'objectif va être de réinstaurer de la communication afin de dénouer le problème et que le groupe puisse retrouver un équilibre.

La thérapie systémique est une thérapie brève et étudie les systèmes. Un système peut se définir comme un ensemble d'éléments en interaction dynamique. Ces éléments sont organisés en fonction d’un but. La thérapie systémique étudie en outre ce qui est complexe. Un objet complexe représente un nombre important d'éléments avec des relations entre eux.

La systémie a été créée par l'école de Palo Alto et prend sa source dans la théorie des systèmes et de la cybernétique. En thérapie systémique on s'intéresse aux interactions entre les différents éléments du système et quels effets cela peut avoir. On regarde le système, le groupe dans son ensemble. On a donc une perception globale. L'individu est abordé comme un élément d'un ou plusieurs systèmes.

En plus du contenu du discours, la systémie prend en compte le message non verbal, corporel. Ce dernier est en effet très important dans ce type de thérapie. Le thérapeute fait partie du dispositif de circularité de la parole. A l'inverse de l'analyste qui sait, le thérapeute systémique ne sait pas ce qui va se passer. Il s'intègre aux systèmes.

La systémie part du postulat que le système est toujours plus que la somme des parties, c’est à dire que les éléments de l'ensemble ne sont pas juste l'accumulation de ces éléments. Des relations se forment entre les membres. On ne peut donc réduire l'ensemble à ses parties. Le système repose toujours sur le principe d'homéostasie (ou équilibre). Les forces d'un système tendent vers une situation d'équilibre stable. Le changement est perçu comme une menace et est générateur d'anxiété. Le changement s'oppose au principe de l’homéostasie. C’est pourquoi apparaît la résistance aux changements dans les thérapies.

La famille est l'exemple type des deux tendances : elle a, à la fois, tendance à l'homéostasie et à la nécessité de changement, avec l'introduction de nouveaux éléments dans le système. Les objectifs de chacun des individus sont énoncés lors des séances et ensuite on crée un projet.